Return to site

流浪喬的“白日夢”

法國藝術家Jo Errant台灣駐村創作與展覽小記

【白日梦/Rêve éveillé

Jo Errant/流浪乔台湾个展

展期:2017.03.19 – 2017.05.01

开幕:2017.03.19 15:00

地址:台湾桃园市龙潭区复兴路83号 一五一十当代艺术空间

On n’étudie pas les loups en cage et au zoo.

Après de longues expérimentations méditatives ainsi que la lecture du livre d'Eckhart Tolle, "Le pouvoir du moment présent", je me suis rendu compte que la pensée compulsive était devenue une maladie collective.  La grande majorité des humains tout comme moi, s'identifie à leur mental et son contrôlés par lui. Cette exposition en est une preuve et par son existence elle incarne une tentative de libération de mon ego  par rapport à mon être.  De plus, il existe un lien profond entre l'empoisonnement et la destruction de la nature et l'immense négativité qui s'est accumulée dans la psyché humaine.  A ce moment-là de mon périple à Taiwan, je me suis demandé si l'art prenait part à cette folie collective en voulant la combattre?  Il s’en est suivi quelques échanges avec mon ami Laurent Devez qui m'a répondu.

 "Je reconnais dans tes questionnements, la trace des méditations bouddhiques qui savent faire parler le silence et le vide et qui risquent de voir en nos agitations de créateurs occidentaux, des convulsions bien vaines, arts compris. Pourtant si j'aime les arts martiaux comme j'admire les jardins zen il faut bien reconnaître que cette curieuse histoire circulaire s'accommode pour moi davantage des savoir-faire ancestraux que l'on se transmet à l'identique qu'à la création pure de gestes ou d'objets inouïs par nature puisque fruits d'une seule volonté, d’un seul arbitraire, d'une seule et encore authentique liberté. Pas de négation du monde, de bruit ajouté donc dans le somptueux silence de l'être, le monde est bruit et chaos, fruit d'un Big-Bang qui n'en finit pas de résonner et le calme des paysages est culturel et trompeur. Rappelle toi, quand nous écoutions les sons des sèves des arbres qui y coulent et représentent la vie même. Créer ce n'est pas ajouter au monde de nouveaux "produits" superflus dans la surabondance idiote de choses manufacturées sous lesquelles nous suffoquons, c'est au contraire les désigner par leur insignifiance. Pour le dire autrement seules les créations artistiques véritables portent la marque de leur nécessité. L'art n'est pas une réponse c'est un questionnement, un "pourquoi ?"Ou un "oui ! "Lancé à la face du monde pour le réveiller d'un songe mortifère."

Après cette réponse plus question donc d'oublier l'art, mais comme d'habitude fonctionner par ajouts en s'inspirant de diverses communautés et des différentes cultures contemporaines ou ancestrales comme les méditations bouddhistes sans qu'elles ne deviennent un nouveau dogme.  Je travaille chaque jour afin de délivrer mon énergie et ma priorité actuelle est de cesser cette identification au mental, même si je suis conscient que c'est en partie cette dernière qui m'a propulsé vers les infinies lumières. Le tourment peut s'avèrer être un grand éveilleur de conscience. Je dois maintenant apprendre à contrôler cette puissance en continu. Retrouver mon état naturel, mon enfant, mon clown, retrouver l'insolence et l'insouciance du poète en marche en chaque instant. Apprendre à être présent, à observer son mental et à lâcher prise, tel est le défi que nous devons nous empresser de vivre en chaque instant.  Laissons mourir cette division et ce faux sentiment de soi. Sentons le mouvement de l'air qui entre et sort de nos poumons, tout ce que nous aurons à affronter dans la vie réelle est cet instant. Combien même il y aurait une tempête, nous en épouserions ses vagues sans négativité car nous resterions plongés dans notre vaste et paisible profondeur océanique. N'attendons pas l'équipage pour venir nous sauver, car il n’y a rien à sauver, nous resterons seuls à contempler la force de ce majestueux tonnerre. Skippers à la barre, que nos efforts soient gratuits ou pas, cela importe peu, seul l'instant de nos efforts résonne, ici et maintenant dans les champs perpétuels de nos corps en friction.

Jo Errant

Jo Errant 乔纳坦.科恩(流浪乔)

1987年生于一个犹太家庭,法国马赛人

2009年于法国敦刻尔克美术学院开始其美院学业;

2016年毕业于法国贝桑松高等美术学院获硕士学位;

七年中,他做过专业的刺青师、装饰设计师;

在本科毕业于敦刻尔克美院后来到中国,于天津美术学院学习中国画和雕塑;

研究生阶段来到贝桑松,又在期间转赴非洲在科特迪瓦的一间画廊实习;

在他拿到硕士学位后,回到马赛进行大量创作,并开始展出作品;

随后的一年便又开始了在亚洲的流浪旅程,2017年第一站:台湾!

近期展览(法文):

Exposition personnelle, Auditorium, ISBA, 02/06/2016

Performance, jour du feu, ISBA, 13/06/2016

Performance avec Rhine Bernadino, London Bridge, 05/06/2016

Performance collective, Kunsthall, Mulhouse workshop avec Leke Trinks, 29/04/2016

Exposition collective, Politiquement correct, Besançon, 28/04/2016

Performance au festival, Excentricité, l’entrepôt 06/07/2016

Performance au festival, Excentricité, Besançon, CDN avec Rhine Bernadino, 5/07/2016

Exposition collective, Art total, Besançon, 25/06/2016

Performance, ar(c)t action building, lSBA, Besancon, decembre 2015

Performance, salon des antiquaires, Micropolis. Besançon 07/11/2015

Exposition avec Thomas Vinck, Flasch Gordon, Abidjan 30/07/2015

Exposition collective, Pussy Riot, ISBA, 07/02/2015

Anniversaire de l’art, Abidjan, Pojet street art, village de Bassam 17/01/2015

Exposition personnel, Projet Cadis, salle 24, ISBA, 16/01/2015

Exposition collective, Anniversaire de l’art, salle 24, ISBA, 17/01/2016

Exposition personnel, Pop Ink, 01/07/2014

Exposition collective, La catho, Lille, vanité et caetera, 08/11/2013

Exposition collective, La plus petite galerie du monde, 03/02/2013

Exposition collectif Clara, projet Habiter, musée du Laac,11/12/ 2012 

Happening, Fructuose, 09/12/2012 

Installation La Plate-forme 17/11/2012 

Exposition et happening, condition publique, association ATTACAFA, Roubaix, 2012

流浪乔的“白日梦”

Jo Errant,本命乔纳坦.科恩,从小便是个不安于室的小恶魔,他喜欢把颜料涂得到处都是...

慢慢长大后,就像他回忆说道:“如何才能找到奇点(特殊性)?如何从日常的巨大的混乱的画面下找到灵感?带着这个问题,我决定重新混合和重写我从谷歌上面找到的各种图像。”

就像他给自己取的艺名“流浪乔”,生在犹太商人家庭下的他却具有一种普度众生的博大志向和用于特立独行的艺术家个性,一到十八岁便由于酷爱刺青又不符家庭的期待被父亲赶出家门,他以从事刺青师开始独立工作,在法国南部各个城市漂泊,直到他考取法国北部敦刻尔克美术学院。在美院本科期间他申请到友好院校中国天津美术学院交换学习,来中国学习中国画和雕塑,也学习东方智慧。那一次六个月的时间,他对中国有了一知半解的认识。

硕士期间在贝桑松高等美院,他多次行走欧洲与非洲,与多位艺术家合作行为艺术,尤其前些年种下的种子似乎要开始发芽,他毕业后便想要再次回到东方,所以这次,他已经成为独立艺术家,以流浪乔的名字来到了台湾。

他的创作媒材广泛,油画,摄影,雕塑,行为都是其展览中常见表达方式。作为50Plus与法国贝桑松高等美术学院国际艺术家交换驻地计划由法国派送的第一位驻台艺术家,他的创作和展出备受期待。

我第一次见他是在贝桑松美院毕业班展览庆功宴上,彼时他还在读研一,刚从天津回来不久,对他的印象是这样:

一身纹身+染黄的脏辫造型,深邃的五官让人误以为是化了浓妆的cosplay儿,他跟我喝酒,操着马赛口音有些难懂,但的确印象深刻。但只以为是众多美院小屁孩中的一个,因为向来美院多懒汉(法国谚语)。

两年后居然有缘再次在台湾相聚,同样是喝酒畅聊,他主动讲述了他放荡不羁的青少年故事,而越来越成熟的他就像很多西方人一样,都是在年少时喝便玩遍尝试各种经历后在青年时期的某一刻突变,变得成熟稳重并越来越像一个绅士。好在他目前还是一样的可爱,单纯的大男孩,刚满三十周岁的他现在是这个样子:

脖子,手臂,小腿处都是刺青,但已经变回了自然颜色的短发。穿着随性,胡子拉碴,有点破口的帆布鞋,浓眉大眼不隐藏的大笑,整个带着浓浓的地中海马赛鱼汤的咸味。

他说他对中国佛家、道家对于修身之术、冥想与禅修感兴趣,来到台湾后首先去寻访寺庙投宿打禅,他是带着问题来的。他同样对西方哲学小有研究,来了驻地先是读书,我开始硬是有点难理解一个富裕的犹太家庭下的二代放着父母的产业不管却想要在艺术与哲学中寻找生命的答案,他说在贝桑松美院遇到了哲学家洛朗院长,就像是他的慈父和心灵捕手,让他安稳踏实的在艺术之路上不断前行。

他在跟我讲述他的研究时就有了一种超凡的力量,像是另一个人。我接触过众多艺术家,他倒是第一个让我如此好奇的。为期两个月的驻地,第一个月他几乎都在寻访寺庙、在工作室打坐冥想,看书写字,没见真正开始“做作品”。他讲的很认真,我听着有趣,也打趣他说他在做“白日梦”,他说没错,梦不就是在物理身体相对静止下,自我在无意识下的相对真实的想法么,他打坐,就是要让物理身体相对停止运作,停止有意识思考,让无意识自己来敲门。

关于冥想与《当下的力量》

他说从冥想中得到解答,那么问题呢?就像是Eckhart Tolle的书"Le pouvoir du moment présent"(当下的力量)中说到的种种关于“过去”与“未来”,他想要让更多人知道和注意到“现在”。过多的痛苦来自于对过去的遗憾和对未来祈盼,人们似乎宁愿沉浸于对过去的种种无法释怀和对未来有过多不切实际的祈盼,也不愿多花些时间思考现在的生活。他每天吃很少的东西,只保证口腹之欲不影响他打坐冥想即可,他尝试在冥想中从“自我”(ego)中解脱“我”(être),因为在这个纷乱的时代下,我们活在“当下”却又不活在“当下”,我们的“自我”几乎一直在“别处”,现今社会更是将我们错误的引导和供给这个“别处”,一个不属于我们的自然和现实深处的“我”的地方。冥想打坐时,他将每次“自我”冒出来打醒“我”的时候留下的痕迹(想法)写出来,如今已是满满的记载了十几本小贴纸本,届时在展览中的一面墙上将贴满这些小纸条,提醒观展的人们重视和尝试找回本我,珍惜当下!

纸笔就在身上

必须即时记下

Jo流浪在台北,记录当下

他游走台北街头,仅用一张写着“可以请您让我拍照片吗?这是用于艺术创作,我是乔,谢谢!”的A4纸,在他感兴趣的店里询问店主,获得允许后就用老式拍立得相机创作。他多拍实物,有植物,有模特,有各种物件,用镜头距离和快门速度来调整时间与空间在纸片上形成的变化,然后会把照片摆放在一起,呈现那个”当下“的过程与时间概念。

Jo用摄影和行为艺术的方式记录和表达着当下,为期两个月的经历,我们和Jo共同准备好了一个实验性的展览,就在3月19日,一五一十当代艺术空间。你将看到一面墙的摄影作品,一面墙的Jo的“白日梦”,还有一张巨大的铺于地面的画布,关于当下的印记将在几天后在台北的一场行为艺术表演中以色彩呈现,敬请期待!

感谢法国在台协会、法国贝桑松高等美术学院和新北市ACEA艺术文化教育协会的大力支持,一五一十当代艺术空间将立足于台湾,联接大陆与法国活跃的当代艺术元素,不断探索和支持当代艺术领域的新尝试,为中西方艺术碰撞做个小火石,摩擦不止。

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK